Pokemon go

Le nouveau jeu emblématique de Nintendo Pokemon go vient de sortir. Révolutionne-t’il le jeu vidéo ?

Le principe du jeu : utiliser son téléphone portable pour attraper, échanger, faire combattre des Pokémon en utilisant le GPS. On ne reste donc pas tranquillement sur son lit ou son canapé pour jouer. Il faut sortir, explorer n’importe quel environnement pour dénicher ces gugus virtuels qui sont intégrés aléatoirement (?) dans les villes, campagnes, et dans tous les lieux possibles (piscines, maisons, parcs etc.). Pour vérifier l’effet de ce jeu, sortez en ville un de ces soirs et vous verrez des jeunes et des moins jeunes, les yeux rivés sur leur mobile, courir dans tous les sens, se regrouper, hurler “je l’ai eu !” ou “par là, vite :”. Vraiment étonnant.

Nintendo vient de franchir un cap dans le jeu avec la prise en compte de notre environnement. En des temps encore récents, on avait le jeux de rôle grandeur nature ou comme cela se fait encore, la chasse aux œufs de Pâques ! Ici, il s’agit de l’utilisation de la réalité (notre environnement) augmentée (intégration des Pokémon fictifs).  Le jeu ne devient plus statique mais ajoute une dimension dynamique. Il faut bouger obligatoirement pour progresser.

Nintendo a fait très fort et l’équipe marketing a eu à la fois l’idée (de génie ?), et de la chance pour la promotion de leur nouveau joujou ! En un temps record, on a parlé de Pokémon go partout : informations, reportages, bouche-à-oreille, et même pour dénoncer les conflits armés  (Israël, Syrie…).

Alors est-ce une bonne ou mauvaise nouvelle ? sans doute les deux ! L’impact sur l’univers du jeu vient de franchir un cap important avec un paramètre influant supplémentaire sur notre société. A suivre donc…